/ BIEN-ÊTRE

RelĂąchons un peu la pression đŸŒĄïž

Depuis mars 2020, nous subissons les effets de la pandĂ©mie de coronavirus qui s’est propagĂ©e dans le monde entier. Notre mode de vie a Ă©tĂ© brutalement modifiĂ©, nos dĂ©placements ont Ă©tĂ© contraints et la peur de ce virus invisible s’est installĂ©e. Chacun d’entre nous peut ressentir une altĂ©ration de son niveau de bien-ĂȘtre, se sentir fatiguĂ©, improductif ou simplement « moins bien ».

C’est parfaitement normal et ensemble, on va essayer de comprendre comment rĂ©agir.

Il est trÚs important que nous reconnaissions que nous sommes tous impactés par cette situation inédite. Nous devons gérer la fin de cette pandémie et penser à notre reconstruction quand la vie reprendra « normalement ».

Isolement – Distanciation sociale – Contraintes – Stress – AnxiĂ©tĂ© – DĂ©pression - Addictions

Pourquoi cette pandémie nous épuise autant ?

Il faut qu’on parle du stress pour comprendre ce qui se passe en nous.

N’étant pas mĂ©decin 😄, je m’appuie sur les travaux du professeur Nicolas Franck, auteur de « Covid 19 et dĂ©tresse psychologique ».

Le stress est une rĂ©ponse de l’organisme Ă  une contrainte, en vue de s’adapter Ă  une situation nouvelle.

Face à une situation de danger par exemple, un ensemble de mécanismes physiologiques se met en place pour apporter une réponse adaptée 
 comme fuir ou se défendre.

On passe alors par trois phases successives :

  • 🚹 La phase d’alarme : le corps se prĂ©pare au danger. C’est une phase rĂ©flexe au cours de laquelle les Ă©motions de peur, colĂšre ou surprise peuvent apparaĂźtre.

  • đŸ˜· La phase d’adaptation : nous trouvons des stratĂ©gies pour revenir Ă  une situation normale ou bien nous fabriquons de nouvelles habitudes. Et parfois, on se rĂ©signe Ă  accepter la nouvelle situation

  • 😧 La phase d’épuisement : aprĂšs s’ĂȘtre prĂ©parĂ©, dĂ©fendu et adaptĂ©, il est temps de souffler. A ce moment, on peut se trouver irritable, fatiguĂ©, anxieux.

Ces rĂ©actions sont normales et salutaires dans de nombreuses situations. Parfois on parle mĂȘme de stress positif ou de trac.

En revanche, quand une situation contraignante dure trop longtemps, et c’est le cas de notre vie pendant la pandĂ©mie, nous avons tendance Ă  rester dans la phase d’épuisement. C’est ce qu’on appelle le stress chronique.

Plus cette période de contrainte dure dans le temps, plus nous flirtons avec notre niveau personnel de tolérance au stress.

C’est Ă  ce moment que des fragilitĂ©s peuvent se rĂ©vĂ©ler ou s’aggraver. On note alors une augmentation :

  • Des troubles anxieux : la peur de sortir, d’ĂȘtre contaminĂ© peuvent amener Ă  des stratĂ©gies d’évitement des autres, Ă  s’enfermer un peu plus.
  • Des dĂ©pressions : on est triste, pessimiste, on ralentit le rythme de nos activitĂ©s et progressivement, on s’éloigne des autres.
  • De certaines addictions liĂ©es Ă  des substances ou Ă  des comportements : on n’arrive pas Ă  rĂ©frĂ©ner une consommation ou un comportement obsessionnel et cela renforce notre sentiment de privation de libertĂ©.
  • Et aussi une aggravation des troubles du comportement : les troubles de la relation aux autres peuvent ĂȘtre renforcĂ©s par les contraintes sanitaires.

Nous sommes tous diffĂ©rents et avons notre propre tolĂ©rance au stress. On ne se rend pas forcĂ©ment compte de notre Ă©tat. Que l’on se sente mal ou simplement fatiguĂ©, Ă©coutons notre corps et ne laissons pas le stress nous dĂ©passer.

Quelques techniques pour bien gérer le stress chronique du (semi) confinement

  • đŸ™†â€â™€ïž Parlez aux gens.

Que ce soient vos collĂšgues, vos parents, vos frĂšres et sƓurs ou vos amis, Faites l’effort de maintenir un contact humain ; n’ayez pas peur de demander aux gens comment ils vont et de leur dire qu’ils vous manquent. Ce sera bĂ©nĂ©fique pour tous. Parlez Ă©galement Ă  vos amis de ce que vous ressentez, car il est fort probable qu’ils ressentent la mĂȘme chose. Les rĂ©seaux sociaux, les visioconfĂ©rences sont utiles mais ne remplacent pas une bonne discussion, au tĂ©lĂ©phone ou en petit comitĂ©.

  • 📅 Planifiez les activitĂ©s pour votre journĂ©e :

En gardant la maßtrise de votre quotidien, vous avez le contrÎle de votre mental. Vous créez des habitudes dont votre cerveau vous sera reconnaissant.

  • 👟 Bougez, dansez, courrez
 Il vous faut maintenir un niveau suffisant d’activitĂ© physique.
    • Mettez dans le programme de la journĂ©e la balade, les exercices de gym ou le tour en vĂ©lo
    • Votre corps en a besoin pour Ă©vacuer les tensions et compenser grignotages et autres apĂ©ros
  • Soyez fier de votre attitude responsable : ces contraintes que vous subissez permettent de lutter collectivement contre la pandĂ©mie. BRAVO !!!

Et quand vous avez du mal à gérer la situation


Les troubles liĂ©s Ă  ce stress chronique sont Ă  prendre au sĂ©rieux et il est parfois rassurant de s’appuyer sur un professionnel de la santĂ© mentale.

Compte tenu de ce que nous vivons, nous devrions probablement tous suivre une thérapie.

Si vous n’avez jamais suivi de thĂ©rapie auparavant, le concept peut sembler un peu intimidant. Serez-vous simplement assis dans une piĂšce (ou, de nos jours, lors d’un appel vidĂ©o) avec un Ă©tranger, Ă  lui raconter vos plus profonds secrets ? Eh bien, oui.

Un étranger qui sait poser des questions précises, rechercher des modÚles de comportement spécifiques et vous apprendre des façons plus productives de gérer votre vie.

« En gros, c’est comme avoir une conversation profonde avec quelqu’un de bienveillant et neutre qui est Ă  votre Ă©coute sans jugement », dit le docteur Elisabeth Pakin, psychiatre.

*“Nous sommes attentifs Ă  votre langage corporel et Ă©galement Ă  certains Ă©lĂ©ments auxquels une personne qui n’a pas de formation de thĂ©rapeute ne prĂȘterait probablement pas attention”.

C’est l’occasion de parler de ce que vous vivez et de ce que vous ressentez dans un endroit libre de tout jugement, avec quelqu’un qui est purement Ă  l’écoute pour vous aider. C’est un temps qui vous est entiĂšrement consacrĂ©, oĂč vous pouvez traiter les facteurs de stress et parler des Ă©motions confuses ou accablantes que vous vivez.

Un thĂ©rapeute ne peut pas rĂ©gler ces problĂšmes, mais il peut vous aider Ă  vous adapter, Ă  dĂ©velopper votre rĂ©silience et Ă  aller de l’avant.

- En conclusion, face à cette pandémie totalement inédite par sa durée et son ampleur, vous savez que vous avez la possibilité de vous adapter, de gérer votre stress.

Et quand ça devient un peu plus compliquĂ©, les solutions existent. Il suffit de chercher de l’aide auprĂšs de professionnels.

Une fois que le processus a commencĂ©, il n’est gĂ©nĂ©ralement pas aussi effrayant qu’il peut paraĂźtre, en particulier lorsqu’il s’agit de s’asseoir avec une nouvelle personne que vous rencontrez pour la premiĂšre fois de votre vie et de lui raconter votre histoire.

Chez Elixir santé, nous vous apportons tous les moyens de gérer votre santé mentale

  • Une plateforme d’écoute pour souffler un peu
  • Un accĂšs Ă  notre Ă©quipe de psychologues pour discuter ou entamer une thĂ©rapie
  • Une prise en charge financiĂšre de ces consultations dans le cadre de votre contrat santĂ©.

Être membre d’Elixir, c’est prendre en main sa santĂ© et Ă©galement participer Ă  un mouvement gĂ©nĂ©ral d’amĂ©lioration de l’accĂšs Ă  la santĂ© pour tous.

Rejoignez le mouvement Elixir

👍 Merci au professeur Nicolas Franck, Ă  la psychiatre Elisabeth Pakin et Ă  l’équipe Qookka pour leur aide Ă  la rĂ©daction de cet article.

elixir

L'Ă©quipe Elixir

Elixir rajeunit l'assurance santé. Simple et transparente. Facile à comprendre, à souscrire et à utiliser.

Voir plus